Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 10:30


J’entends. Oui, j’entends. J’entends la folie du monde. J’entends ce bourdonnement incessant, ce tapage assourdissant... J’entends le monde discordant. J’entends ce monde déconcerté. J’entends. Le monde gronde.


L’horizon découpé de tours de béton. L’horizon noir souligne le ciel mauve et gris. Pollution de l’air. Pollution de l’esprit. Le soleil est souillé. J’ai envie de crier. J’ai envie de partir. Y a-t-il d’autres cieux ? Existe-t-il un ailleurs plus heureux ?


Tu es mon trésor. Mon nouveau ciel si bleu. J’aime m’envoler dans tes yeux et me noyer dans ton regard si profond. Je nous y vois tous deux sous des cieux cléments. Je nous vois toujours heureux. Je rêve. Je te rêve. Es-tu de chair ? Es-tu de sang ? Sommes nous vivants ? Oui nous sommes. Je n’en puis point douter. Je te vois en couleurs. Je te sens si proche. Tu es le soleil de ma vie. Avec toi le monde est moins gris. Je te lis. Je te vis. Nous sommes. Nous moins friables. Nous plus forts. NOUS.

 

Nous somme d'un tout

Nous sommes Nous

Nous sommes Tout

Nous sommes Un

Univers né d'une connexion

Magique instant d'Eternité

Du rêve à la réalité

Nous sommes...

 

Quand j’ai besoin de toi tu es là. Tu es la chaleur qui réchauffe mon cœur. Comment être là pour toi ? Comment t’aimer comme tu le mérites ? Comment t’aider ? Dis moi. J’ai parfois peur de ne pas savoir. Peur de ne pas être à la hauteur. Le monde gronde. Si présent. Si proche. Parfois je m’y perds. Mes larmes sont océan. Et toi tu es le sourire au milieu des lames de fond. Tu es mon île salvatrice... Tu est mon Il.

 

 

Il est mon île

Mon océan bleu

Ses yeux

Je me noie je jubile

 

Il est une rencontre incroyable

Un rien décalée

Un petit nuage une envolée

Il est une semaine improbable

 

Il est l'étincelle

Créatrice du soleil

Il est tout chaud tout miel

Ma flamme immortelle

 

Il est mon sourire

Il est mots il est chair

Mon souffle ma bulle d'air

Cocon doux puissant désir

 

Il est pensées irréfléchies

Il est âme chaleur fusion

Nouvelles émotions

Il est toutes mes envies

 

Il est création

Chaos d'idées dérangées

Contre moi serré pressé

Il est passion

 

Il est regard il est câlin

Ma renaissance

Ses bras ma vie commence

Il est maintenant il est demain

 

Il est mon ivresse

Mon orgasme fou

Lui moi nous

A toute vitesse

 

Il est Lumière

Il est Amour

Il est Vie

 

Il... mon île mon Il mon Il

Lui moi nous... Nous

Lui moi nous... Tout

Il mon Il mon Tout

 

Tiendras-tu suffisamment longtemps ? Resteras-tu mon bonheur inespéré ? Resteras-tu mon île insubmersible face aux assauts du mauvais temps ? Resteras-tu ? J’ai peur que le bonheur nous échappe. Attendras-tu jusqu’à l’horizon vaste et bleu ? M’attendras-tu dans la tourmente ? M’attendras-tu ? Sauras-tu retenir l’instant ? Saurons-nous vivre au présent ? J’ai peur qu’on nous dérobe notre bonheur. Saurons-nous être plus que des chairs partagées en de brefs instants ?... Oui. Car nous sommes. Ensemble. Déjà plus forts.


Mais j’entends... J’en deviens sourde. Chaque bruit me heurte. Je n’en peux plus. Chaque cri me bouscule. M’efface. Me déplace. Le monde gronde. Le monde menace. Je l’entends qui s’agite. Le monstre gronde. Ténèbre. J’étouffe. Je me sens écrasée par l’ombre du béton qui tourne autour de nous. Ecrasée par l’ombre lourde des tours de Paris. Je m’essouffle à vouloir respirer. L’air est de plomb. J’entends les vagues de la circulation infernale des voitures. Le monstre me saute au visage, m’égorge, m’étripe, siffle, crie, s’affole... Monstre enragé, tapageur, violent. Il nous agresse sans cesse. Ravage nos corps. Entrave nos esprits. Toujours là. A chaque instant. Il nous guette. Tourmente. Colle à la peau. Poisseux. Horrible. Implacable... Le monstre gronde.


J’ai peur. Serre-moi. Serre-moi fort. Garde-moi à l’abri des humeurs du monstre. Garde-moi de ce monde qui bascule. Fonds-toi en moi. Je me fonds en toi. Soyons UN. Entité insaisissable qui se roule dans l’éther. Prenons le pouvoir d’aimer. Prenons le risque d’exister. Echappons nous. Saisissons les promesses de l’aube. Envolons-nous dans le rose des matins. Oui volons... Volons le temps, les couleurs, la musique. Et un jour nous nous éveillerons. Ce jour le monstre s’endormira dans l’indifférence. Sommeil profond. Un sommeil lourd d’inexistence... Volons la poésie et le rêve... Rêvons.


 

©Seshet Noun 

 

 

 

Merci Hibou Myope pour ton magnifique texte " Entends-tu ce monde qui gronde ? ". Tu es ma source d'inspiration...

Partager cet article

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans RUMEURS DU CHAOS
commenter cet article

commentaires

Cartouche 15/08/2009 19:55

Une très jolie écriture.Une réelle satisfaction d'avoir découvert ta plume, la grâce, la magie et la graphie de tes mots ...Je reviendrai avec plaisir te lireAmicalement

Seshet Noun 17/08/2009 15:59


C'est avec plaisir que je t'accueille dans mon Chaos . J'espère que nous échangerons de nombreux mots !

A bientôt,
Seshet


Morgan 20/07/2008 11:55

Merci de ton passage, Seshet. Il me tarde de lire de nouveaux écrits de ta plume.Je te souhaite un bon week-end.Morgan.

Chaos D'écritures

  • : Chaos d'écritures
  • Chaos d'écritures
  • : "Ici commence le temps de l'anarchie universelle, de la liberté ; l'état naturel de la nature, le temps antérieur au monde." (Novalis) Née du chaos primordial de la création, dans un océan d'écriture, je laisse des traces d'encre, des mots, des lignes chaotiques sur tout ce que je touche... En éternelle dilettante ! ©Seshet Noun Tous droits réservés.
  • Contact