Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 02:12

 

 

Les anges ont-ils les ailes brisées ?

 

Pourquoi n'emportent-ils pas nos cœurs blessés

Dans des paradis lumineux, en soins intensifs ?

 

Nous sommes, ici ou là, comme délaissés…

 

Nos cœurs ensanglantés cherchent des espoirs égarés

Qui échappent à nos regards les plus attentifs.

 

Ici et là, par les anges et leurs dieux, abandonnés...

 

Nous rêvons... un rêve de convalescence

En songe, la guérison,

Un rêve... jusqu'à la déraison

Car dans les cieux règne l'absence.

 

 

 

© Seshet Noun

 

 

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans ROUTES DU MONDE
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 16:43

 

 

 

          Se laisser porter par une prière

          Le cœur en larmes, sang et rivière

          Vers l'oubli d’hier…

 


© Seshet Noun

 

 

"L'oubli" de Mib

 

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans ROUTES DU MONDE
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 17:03
Juste un petit clin d'oeil en passant.

Voici un article qui vous rendra définitivement plus MALIN (non pas que vous ne le soyez déjà ! ) grâce à une méthode scientifiquement éprouvée... Il vous suffit de suivre le lien :





Souriez et soyez malin !

Bises,
Seshet
Repost 0
Published by Seshet Noun - dans Inclassables chaos
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 13:16

4ème de couv. :

"À Paris, dans les années soixante, Momo, un petit garçon juif de douze ans, devient l'ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l'épicier, n'est pas arabe, la rue Bleue n'est pas bleue et l'enfant n'est peut-être pas juif."


Sous ses allures d’homme sage et compréhensif, le discret et sympathique Monsieur Ibrahim cache, comme Momo, nombre de fêlures. Momo traine sa tristesse avec lui. Il vit dans un univers confiné entre la froideur de son père et la tendresse des prostituées. Au contraire, le chaleureux Monsieur Ibrahim aime la vie. Grâce à lui, Momo apprendra à sourire, à s’accepter, à apprécier les bonheurs simples et la Vie.

Une histoire charmante et non dénuée d’humour malgré les drames vécus par les personnages… Mais je suis déçue. Je m'attendais à un livre qui s'adresse aux adultes, or c'est plutôt au rayon jeunesse qu'il faudrait le classer !

Cette nouvelle sur le passage initiatique de l’enfance à l’âge adulte, nous offre une réflexion, un peu simpliste et pas originale, sur l’amour, la joie de vivre et la tolérance. L’écriture, essentiellement du dialogue, est simple ; le livre, très court et imprimé en gros caractères, est très facile et rapide à lire. Quelques pétales de sagesse à cueillir dès 11 ans !

Il ne serait pas étonnant que cette nouvelle vous rappelle, nettement, “La vie devant soi” de Romain Gary... un auteur formidable, que je vous conseille de lire.

A bientôt,
Seshet

NB :
"Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran" est le 2ème volet de la “ Trilogie de l’Invisible ” du même auteur. Le 1er volet, “Milarepa”, est consacré au bouddhisme et le 3ème, “Dernière nuit sur la terre”, au christianisme.
Repost 0
Published by Seshet Noun - dans chaos de lectures
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 19:35
Salut à vous, mes chers amis, vous qui ne m'avez pas oubliée durant cette longue absence !

La route fut longue et le déménagement, totalement chaotique ... Mais je suis encore vivante, là, perdue au bout du monde, dans la tempête, là où la mer fait rage et dévore les dunes, mais vivante...

Mon absence fut plus longue que prévue, mais j'ai enfin ma ligne internet ! Je vais pouvoir à nouveau bloguer et vous rendre visite dans vos espaces virtuels.  Merci de votre fidélité et pour vos messages, j'y répondrai bientôt.

Bises,
Seshet


Repost 0
Published by Seshet Noun - dans Inclassables chaos
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 23:41

Quelle misère !
                            

Une petite pause
S'impose,
Le temps de déménager
Puis de s'installer
Et d'obtenir la connexion
Sur notre nouveau lieu d'habitation...


                            


En attendant, j'écrirai...  mais pas obligatoirement avec une souris ! ! !

... Quoique... !

A la prochaine fois,
Seshet

PS : Ce n'est pas une raison pour ne plus me laisser de messages  ! Je vous répondrai dès que possible ... Ca ne devrait pas être trop long !

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans Inclassables chaos
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 13:18


Nuit froide

Elle enveloppe sa vie

Une cage pleine de lucioles

 

 

 

© Seshet Noun

 

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans ELLE BRISEE
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 13:21

 

  A Ondine

 

 

Elle rêve du matin serein

Où elle s’éveillera radieuse

Dans les bras de son aimée

Corps câlinés

Cœurs enlacés

Peaux effleurées

Doux baisers

Le visage tendrement posé

Sur sa poitrine voluptueuse

Elle rêve d’un matin entre ses seins

 

 

© Seshet Noun

 

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans JARDIN DES SENS
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 13:22

A Emile et à son misérable bouquet.



Cher Emile,

Poussières… tout fini ainsi,

La belle comme la rose flétrit.

Et ne vous faites donc pas de bile,

Les gaffes, avant la fin de la vie, s’oublient…





Emile, son bouquet fané à la main, s’empressa de plan  changeR.

Monté au grenier, il trouva son bonheur sur sa malle en… crocO !

Il saisit,  avec diligence,  le splendide  bouquet de roses  séchéeS

Le pauvre se dépêcha, il s’empressa de rendre visite à sa voisinE

Et, dans une étreinte de son hôte,  les roses devinrent  poussièreS

 

 

 

 

Seshet Noun

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans PETITS CHAOS POETIQUES
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 08:10

 

 

Ma plume vogue sur le papier blanc

De tempêtes en ouragans

Ma plume...

 

Les flots passés futurs et présents

Ecument sur les roches de mes tourments

Mon navire divague sur l’océan

Qui s’enflamme au soleil couchant

 

Ma plume s’est noyée…

 

Et sur les pages blanches de mes nuits

Plus rien ne se vit plus rien ne s’écrit

Et  les vers de ma lactescente poésie

Disparaissent à jamais dans le vide infini

 

Ma plume s’est noyée dans une vague…

 

Ne reste que le silence éthéré

De mes rêves désarmés

Ne s’expose que l’absence avérée

Comme une plaie non refermée

 

Ma plume s’est noyée dans une vague d’encre rouge…

 

J’ai brisé mon navire sur l’immense océan

Qui annule mes heures dans son flot rougeoyant

J’ai brisé mon navire sur le sanglant cadran

Qui égrène la vie jusqu’à l’ultime instant

 

Ma plume s’est noyée dans la vague violente du temps.

 

 


© Seshet Noun

Repost 0
Published by Seshet Noun - dans CHEMINS DU TEMPS
commenter cet article

Chaos D'écritures

  • : Chaos d'écritures
  • Chaos d'écritures
  • : "Ici commence le temps de l'anarchie universelle, de la liberté ; l'état naturel de la nature, le temps antérieur au monde." (Novalis) Née du chaos primordial de la création, dans un océan d'écriture, je laisse des traces d'encre, des mots, des lignes chaotiques sur tout ce que je touche... En éternelle dilettante ! ©Seshet Noun Tous droits réservés.
  • Contact